Vaste mobilisation au chevet de la démocratie en Roumanie

Des dizaines de milliers de manifestants protestent depuis plusieurs jours pour dénoncer les coups de boutoir à l’Etat de droit.
Des dizaines de milliers de manifestants protestent depuis plusieurs jours pour dénoncer les coups de boutoir à l’Etat de droit. - AFP.

Après les coups de boutoir portés à l’Etat de droit en Pologne, en Hongrie ou encore en République tchèque, le mal qui ronge plusieurs pays ex-communistes d’Europe centrale et orientale s’étend désormais à la Roumanie. Ce ne sont plus seulement les dizaines de milliers de manifestants qui l’affirment, eux qui, depuis vendredi, se mobilisent tous les soirs pour dénoncer cette dérive. C’est aussi la commissaire européenne en charge de la Justice, la Tchèque Vera Jourova, qui tire la sonnette d’alarme.

Ce n’est pas la première fois que les Roumains descendent dans la rue, depuis un an et demi, pour dénoncer la « corruption » de leur gouvernement. A Bucarest mais aussi dans d’autres villes. Une batterie de réformes judiciaires et du code pénal, voulue par la coalition au pouvoir, est dénoncée par les opposants, qui y voient une menace pour l’indépendance de la justice. Et un moyen, pour les responsables politiques, d’échapper à d’éventuelles poursuites.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct