Sur la marelle du théâtre jeune public belge

«
10 
: 10
» évoque, sans calquer, ces moments qui font la vie d’une cour de récré.
« 10 : 10 » évoque, sans calquer, ces moments qui font la vie d’une cour de récré. - D.R.

A bien y regarder, le parcours d’un spectacle jeune public, en Belgique, tient peu ou prou de l’exercice de la marelle : il s’agit de passer les étapes une à une, de bien placer ses billes, de sauter de réguliers obstacles, dans le but ultime de mettre un pied, non pas au paradis, mais dans les salles de théâtres et de centres culturels approvisionnés par des files de bus scolaires remplis de jeunes spectateurs. Pour comprendre sur quelles cases un spectacle jeune public se doit de rebondir pour espérer atteindre ce graal, nous avons pris l’exemple concret d’une compagnie, Nyash, habituée à la manœuvre, et qui présente justement une nouvelle création aux Rencontres de Théâtre Jeune Public qui démarrent à Huy ce vendredi.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct