Un an plus tard, Mons et ses habitants transformés

Les 400 coups ou Mons 2015 en Wallonie Picarde. © AVPress
Les 400 coups ou Mons 2015 en Wallonie Picarde. © AVPress -

Même heure, même endroit. La première fois (vendredi 23 janvier, veille de l’inauguration de Mons 2015), c’était une commande. La seconde aussi, mon rédacteur en chef a de la suite dans les idées : « Il faut un truc perso, tu vois, ton regard sur ta ville… » Et allez donc ! Il y a onze mois, j’avais pris position ici en quête d’inspiration : « Le poste de vigie où j’ai mes habitudes, la première table de la rangée de gauche, Excelsior, Grand-Place de Mons. Dispositif hiver, le banc bien froid, la vitre légèrement embuée, la Saint-Feuillien, « ma » Saint-Feuillien, très fraîche. A la belle saison, j’opte pour la terrasse, un peu bruyante, très passante, bavarde, bonjour ici, bonjour là-bas. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct