Et si l’Unesco se mêlait du sort du Pont des Trous?

La transformation contemporaine du pont ne passe pas.
La transformation contemporaine du pont ne passe pas. - © JL DERU / photo-daylight.com

C’est le énième rebondissement dans un dossier qui n’en finit pas de susciter débat et polémique. En juillet dernier, Pierre-Emmanuel Lenfant et Philippe Pierquin, deux Tournaisiens à la tête d’un mouvement citoyen qui s’oppose au projet actuel de transformation du pont des Trous introduisent très officiellement une « alerte patrimoine » auprès d’Icomos, le conseil international des monuments et sites. Pour eux, la transformation très contemporaine du pont des Trous retenue par la Région wallonne ne respecte pas les critères d’une porte d’eau médiévale telle que le pont des Trous. « Soyons clairs, explique l’archéologue Pierre-Emmanuel Lenfant. Nous sommes favorables à une évolution du bâti mais qui respecte le principe de la porte d’eau à savoir avec une courtine, un aspect fortifié et trois arches centrales en arc brisé. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct