Stocker les déchets nucléaires coûtera beaucoup plus cher que prévu

Les chiffres de l’Ondraf ont toujours  été considérés comme très optimistes. Ce qui implique qu’Electrabel ne provisionnerait pas suffisamment pour  assumer le coût de l’après-nucléaire.
Les chiffres de l’Ondraf ont toujours été considérés comme très optimistes. Ce qui implique qu’Electrabel ne provisionnerait pas suffisamment pour assumer le coût de l’après-nucléaire. - Pierre-Yves Thienpont/ Le Soir.

On va parler sous. Gros sous. Minimum neuf zéros avant la virgule. Des milliards, en somme. C’est la tape, quand on parle des déchets radioactifs. En particulier des déchets hautement radioactifs, générés par nos centrales nucléaires.

Pour replanter le décor, il y a deux centrales nucléaires en Belgique. Qui produisent un volume important de déchets radioactifs, à tenir éloigné de l’humain. Mais si ces centrales produisent de l’électricité depuis 1975, notre merveilleuse Belgique n’a toujours pas la moindre idée de ce qu’elle compte faire des déchets produits.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct