Bannon, le come-back américain

Six mois se sont écoulés depuis qu’il a été désavoué par celui qu’il a aidé à élire et poussé à la porte de Breitbart. Steve Bannon, maître à penser de l’alt-right (la « droite alternative »), n’a pas abandonné les Etats-Unis au profit de ses ambitions européennes. Pas rancunier, il est de retour avec un film à la gloire de son ancien patron, Donald Trump.

Les élections de mi-mandat du 6 novembre en ligne de mire, l’ancien conseiller politique veut se refaire. Il a passé tout le mois d’août aux côtés de Raheem Kassam, ancien conseiller politique de Nigel Farage, aux Etats-Unis, à produire Trump @ War (Trump en guerre). Le but du film : galvaniser le courant le plus populiste et nationaliste des Républicains à l’approche des élections. Et récupérer la confiance du président ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct