«FrontX», enfin un peu de diversité sur la scène jeune public!

Danseuse unijambiste au talent survoltée.
Danseuse unijambiste au talent survoltée. - Gilles Dextexhe

Il a fallu « FrontX » pour se rendre compte de l’homogénéité des profils socio-culturels représentés dans les spectacles jeune public. Jusqu’ici, on y voyait surtout des enfants ou adolescents blancs, non handicapés, non-immigrés, de la classe moyenne, se débattant avec des intrigues de cour de récré, des addictions aux drogues ou aux jeux vidéo, et des relations sentimentales ou parentales plus ou moins compliquées.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct