Rencontre de Huy: la compagnie Dérivation dépoussière le mythe d’Ulysse et c’est un régal

Tout repose sur le jeu – complètement barré – des comédiens. Puristes s’abstenir.
Tout repose sur le jeu – complètement barré – des comédiens. Puristes s’abstenir. - Gilles Destexhe

Naviguer dans les spectacles jeune public des Rencontres de Huy, c’est parfois plus mouvementé qu’un voyage de Troie à Ithaque. Comme Ulysse, on passe de havres enchantés à des terres désolées, d’aventures trépidantes à des actes de bravoure. Tantôt, on rame comme les galériens sur les navires du héros homérique, tantôt, on se sent pousser des ailes, comme emporté par la magie d’Eole. Dans tous les cas, on croise des créatures étranges. L’épopée est d’autant plus à l’honneur à Huy cette année que Dérivation adapte L’Odysséed’Homère avec un souffle épique doublé d’un jeu rock’n roll. Avec La princesse au petit pois, la metteuse en scène Sofia Betz avait déjà montré son talent pour dépoussiérer les contes et s’attaque maintenant au copieux mythe grec pour en livrer un « digest » ludique et décalé.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct