Daesh revendique… à tort et à travers?

Le profil des victimes et les informations sur le profil psychologique du tueur sèment le doute sur la présumée motivation terroriste du double meurtre de Trappes.
Le profil des victimes et les informations sur le profil psychologique du tueur sèment le doute sur la présumée motivation terroriste du double meurtre de Trappes. - AFP

Un nouvel attentat islamiste a eu lieu jeudi matin en région parisienne, à Trappes, dans le département des Yvelines. C’est en tout cas ce qu’a affirmé, très rapidement (trop ?), l’organe de propagande officiel du groupe État islamique (EI), Amaq. Une affirmation douteuse, qui pose la question de la stratégie de communication extérieure de l’organisation terroriste.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct