Pourquoi le double meurtre de Plombières n’est pas un «drame familial»

Mercredi, dans la petite commune de Plombières, dans la région de Liège, un homme a tué à coups de couteau son ex-compagne, ainsi que la mère de celle-ci.
Mercredi, dans la petite commune de Plombières, dans la région de Liège, un homme a tué à coups de couteau son ex-compagne, ainsi que la mère de celle-ci. - D.R.

Mercredi, dans la petite commune de Plombières, dans la région de Liège, un homme a tué à coups de couteau son ex-compagne, Valérie Leisten, ainsi que la mère de celle-ci. L’auteur a lui aussi perdu la vie tandis que d’autres personnes ont été blessées, dont le père de Valérie Leisten, patron du restaurant dans lequel les faits ont eu lieu. On pourrait faire de cet énième meurtre un fait divers parmi d’autres. Une affaire « familiale », « relevant de la sphère privée », comme l’a maladroitement déclaré le bourgmestre de l’entité en question, tentant de rassurer ses concitoyens. Or, il ne s’agit en aucun cas d’un fait isolé. Ce double meurtre s’inscrit au contraire dans des schémas classiques et récurrents dans le cadre de violences conjugales. Il semble en effet que la victime, Valérie Leisten avait déjà déposé plainte pour harcèlement depuis leur séparation. Des mesures avaient été prises et un suivi était assuré par les forces de l’ordre. Suivi qui n’a malheureusement pas suffi.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct