L’homosexualité n’est pas une pathologie

L’homosexualité n’est pas une pathologie

L’homosexualité relève-t-elle de la psychiatrie – du moins dans les cas précoces… – comme semble le penser le pape ?

« Non, répond sans ambiguïté Gérald Deschietere, responsable de l’Unité de crise et d’urgences psychiatriques des Cliniques universitaires Saint-Luc, fort heureusement, l’homosexualité n’est plus considérée comme une pathologie psychiatrique ; c’est déjà un drame qu’elle l’ait été aussi longtemps… »

Ce n’est qu’en 1973, en effet, que l’Association de psychiatrie américaine retira l’homosexualité du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, l’outil de référence. Il faudra attendre jusqu’en 1992 pour que l’Organisation mondiale de la santé prenne la même position.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct