Privé de Nicolas Hulot, Emmanuel Macron doit rebondir

Un seul ministre s’en va et l’équilibre du gouvernement est fragilisé.
Un seul ministre s’en va et l’équilibre du gouvernement est fragilisé. - Christophe Petit Tesson/EPA.

Depuis Paris,

L’ultime camouflet. Nicolas Hulot a eu beau regretter la « vilaine manière » faite à Emmanuel Macron. Le fait est qu’il n’avait même pas prévenu le président de sa démission. Le chef de l’État a été mis devant le fait accompli mardi matin en écoutant France inter.

Au désaveu de sa politique sur l’écologie s’ajoute l’affront pour son autorité. Et dire que le chef de l’État entamait une tournée européenne (au Danemark et en Finlande puis au Luxembourg) avec le sentiment d’avoir mis fin aux polémiques de l’été en annonçant de nouvelles réformes à un rythme effréné. Même les arbitrages douloureux sur le budget (des efforts demandés notamment aux retraités et aux familles) étaient assumés.

Et voilà que tout s’effondre. Un seul ministre s’en va et c’est tout l’équilibre du gouvernement qui est fragilisé.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct