A Bruxelles, la violence de la rue n’épargne plus la porte d’Ulysse

Une réunion est prévue ce mercredi avec la Région et la Ville concernant la fermeture de la «
Porte Ulysse
».
Une réunion est prévue ce mercredi avec la Région et la Ville concernant la fermeture de la « Porte Ulysse ». - Photonews

Portes closes, pas de dispatching. Les migrants qui bénéficient habituellement d’un hébergement de la Plateforme citoyenne ont retrouvé le sol froid du parc Maximilien ces lundi et mardi soir. Le collectif a marqué un bref coup d’arrêt après des échauffourées devant la porte de son centre d’accueil à Haren ce week-end. Alors qu’un groupe s’était vu refuser l’accès – le centre étant complet – une quinzaine de personnes ont pris pour cible le bâtiment à « coup de jets de pierres ». Des événements qui s’inscrivent dans un climat de tension croissant, marqué par une agression au couteau, et que la Plateforme impute à une sous-évaluation des besoins en matière d’hébergement d’urgence des sans-abri : de plus en plus de personnes sollicitent les services de la Plateforme, en ce compris un public pour lequel le dispositif n’a pas été pensé.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct