Sur le piétonnier de Bruxelles, certains commerçants rient pendant que d’autres pleurent

Pour Els, la gérante du Standaard boekhandel de la galerie Anspach, l’emplacement devrait permettre de toucher une clientèle francophone et anglophone.
Pour Els, la gérante du Standaard boekhandel de la galerie Anspach, l’emplacement devrait permettre de toucher une clientèle francophone et anglophone. - Bruno D’Alimonte.

Si l’établissement horeca, Jour de fête, proche de la place Fontainas, n’arrive plus à payer sa dette auprès de l’ONSS, faute de clients, d’autres commerçants s’installent déjà sur le piétonnier. Actuellement, l’ambiance n’est pas encore totalement au beau fixe. Une petite promenade le long de ce fameux kilomètre permet de s’en rendre compte.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct