Congo: la valse des passeports de Moïse Katumbi

Etre privé de son passeport congolais n’a pas empêché l’ex-gouverneur du Katanga de voyager.
Etre privé de son passeport congolais n’a pas empêché l’ex-gouverneur du Katanga de voyager. - AFP.

L’ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, n’a pas pu rentrer au Congo pour déposer sa candidature à l’élection présidentielle et ses partisans, déçus, assurent que sans lui, l’élection prévue pour le 23 décembre prochain ne pourra être inclusive tandis que la grogne monte au Katanga sa province d’origine.

A Kinshasa cependant, les autorités tiennent bon et assurent que Katumbi, s’il rentrait au pays, serait arrêté au vu des divers chefs d’accusation qui pèsent sur lui. En outre, sa nationalité congolaise demeure sujette à caution alors qu’elle est exclusive et que tout candidat éventuel doit donc, en temps utile, avoir renoncé à sa nationalité étrangère. On savait déjà que M. Katumbi n’avait pas renoncé en temps voulu à la nationalité italienne qu’il détient grâce à son père Nessim Soriano.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct