UE: Manfred Weber, candidat faiseur de rois

Manfred Weber n’a pas été Premier ministre, ni même occupé la moindre fonction exécutive
: c’est un défaut rédhibitoire pour accéder à la tête de la Commission.
Manfred Weber n’a pas été Premier ministre, ni même occupé la moindre fonction exécutive : c’est un défaut rédhibitoire pour accéder à la tête de la Commission. - EPA.

La rumeur circule depuis plusieurs mois déjà. Mais elle se fait insistante depuis quelques jours : l’Allemand Manfred Weber, chef de groupe du Parti populaire européen (PPE, droite modérée) au Parlement européen, envisage de se porter candidat chef de file de sa famille politique lors des prochaines élections européennes. L’affaire n’intéresserait pas grand monde, si ce n’était que, selon les modalités appliquées en 2014, et selon la volonté de tous les groupes pro-européens du PE, à commencer par la droite modérée, c’est le chef de file du parti européen arrivé en tête des élections qui aurait la main pour composer une majorité parlementaire et imposer « sa » tête de file comme président de la Commission européenne. Un système appelé par les initiés de «spitzenkandidaten», grâce auquel Jean-Claude Juncker avait été désigné il y a quatre ans.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct