Comment Benalla continue de garder ses secrets au chaud

Alexandre Benalla et Emmanuel Macron lors d’un déplacement du président, alors candidat, à Amiens, en 2017.
Alexandre Benalla et Emmanuel Macron lors d’un déplacement du président, alors candidat, à Amiens, en 2017. - Reuters

On l’avait presque oublié. Entre une démission ministérielle en direct et une saillie sur nos «  réfractaires  » voisins gaulois, revoilà l’ombre du sulfureux chargé de mission d’Emmanuel Macron qui vient planer sur la rentrée du président. Alexandre Benalla, filmé lors du 1er mai à Paris en train de frapper un manifestant, affublé d’un casque et brassard de police, est loin d’être sorti d’affaire. L’ancien proche du président français sera entendu le 28 septembre prochain par les juges d’instruction en charge de l’enquête. Une seconde audition puisque celui qui a été mis en examen pour « violences en réunion », « détournement d’images issues d’un système de vidéo-protection » et « violation du secret professionnel » a répondu aux questions des enquêteurs les 20 et 21 juillets derniers.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct