Avec Saf ti, Liège ouvre la première salle de shoot de Belgique

Avec Saf ti, Liège ouvre la première salle de shoot de Belgique

A quelques mètres en contrebas du palais de justice de Liège, l’entrée condamnée d’un parking souterrain, une espèce de tunnel sombre. Au fond, près de la porte fermée, deux hommes sont accroupis. Le bras tendu, ils se font chacun une injection de cocaïne. Autour d’eux règne un capharnaüm sans nom. Des seringues usagées et une multitude de feuilles d’aluminium jonchent le sol. Les restes de shoots précédents abandonnés par d’autres toxicomanes peu soucieux des risques sanitaires qu’ils font courir à la population.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct