lesoirimmo

Après les drames, la colère sociale gronde dans la police

POLICE

Ils bouillonnent. Passé le chagrin d’avoir perdu – déjà ! – trois des leurs cette année dans l’exercice de leur mission, les policiers, via leurs représentants syndicaux, ne cachent pas leur colère. Dans une carte blanche publiée ce mardi sur le site du Soir, Eddy Quaino (CGSP Admi), ne cache plus son courroux : « Il est évidemment de bon ton pour le ministre de l’Intérieur, lors de tragiques événements tels ceux vécus à Liège ou à Spa, de remercier les policiers pour le travail effectué au quotidien dans des conditions souvent bien difficiles. Mais il lui est plus difficile d’engager les mesures nécessaires afin de permettre à ces mêmes policiers de travailler dans des conditions optimales de sécurité et de bien-être. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct