Le souffle volé Au cœur de l’amiante et de la mondialisation effrénée

<span>Le souffle volé</span> Au cœur de l’amiante et de la mondialisation effrénée

Le cinéaste belge Daniel Lambo a baigné toute sa jeunesse dans l’amiante de la société Eternit, à Kapelle-op-den-Bos. Respectée, l’entreprise assurait emploi et prospérité dans la région. Le père de Daniël y était ouvrier et syndicaliste.

Quand tombent les premières victimes, très peu de voix s’élèvent contre l’entreprise. Le père de Daniel, lui aussi, s’est tu. C’est pour comprendre pourquoi que Daniel Lambo décide d’enquêter.

Bien que l’amiante soit interdit en Belgique depuis 1998, la substance cancérogène est loin d’appartenir au passé. L’enquête mène le réalisateur jusqu’à un village, en Inde, où une filiale d’Eternit a continué jusqu’en 2002 à produire de l’amiante à grande échelle. La zone est aujourd’hui l’une des plus grandes décharges d’amiante au monde.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct