Le palais de justice de Bruxelles craque de toutes parts et pose son lot de questions

Le plâtre et les moulures du plafond se sont effondrés sous le poids de l’eau, dans cette ancienne salle d’audience utilisée comme bureau du greffe de la Cour de cassation.
Le plâtre et les moulures du plafond se sont effondrés sous le poids de l’eau, dans cette ancienne salle d’audience utilisée comme bureau du greffe de la Cour de cassation. - Jonathan Kalifat (St.) / Le Soir.

Elle est là, tout sourire, au premier rang d’une photo avec sa dizaine de collègues. Une greffière néerlandophone des matières pénales de la Cour de Cassation « a échappé à de graves blessures » dans l’effondrement d’une partie du plafond de son lieu de travail. Son bureau a été découvert, ce mercredi matin, jonché de gravats de plusieurs kilos par le personnel d’entretien du palais de justice de Bruxelles. Les moulures décoratives et le plâtre gorgé d’eau sont tombés durant la nuit. Aucune personne ne se trouvait donc dans ces locaux au moment des faits. L’incident n’a fait aucun blessé.

« Notre collègue l’a échappé belle, constate Chantal Van Der Kelen, greffière en chef à la Cour de cassation, devant l’amoncellement de débris au milieu d’une grande flaque d’eau. On a une équipe formidable qui a migré dans une bibliothèque pour continuer tant bien que mal à travailler. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct