François Dosse: «Les intellectuels ont cru pouvoir construire un monde meilleur»

Camus, l’auteur de «
l’
homme revolté
» et Sartre auront une dispute irreconciliable. La politique a prévalu sur l’amitié.
Camus, l’auteur de « l’ homme revolté » et Sartre auront une dispute irreconciliable. La politique a prévalu sur l’amitié.

Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Raymond Aron, Albert Camus, Michel Foucault, Pierre Bourdieu, André Glucksmann, Bernard-Henri Lévy… Les intellectuels français ont exercé une magistrature morale sur la seconde moitié du XXe siècle, débordant du champ étroit de la littérature, de la philosophie ou de la sociologie pour se mêler des affaires du monde, pour secouer les consciences. L’historien et épistémologue François Dosse a retracé leur saga, de 1944 à 1989, dans deux volumes passionnants publiés chez Gallimard.

Sartre figure en couverture du premier tome de votre ouvrage, qui débute en 1944. De fait, pour 30 ans au moins, il va incarner l’« intellectuel engagé ». Pourtant, à la différence d’un Malraux, d’un Char ou d’un Camus, il ne fut pas vraiment un héros de la Résistance…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct