Sandrine Kiberlain au «Soir»: «C’est le cinéma américain qui m’a donné envie de devenir actrice»

Une incarnation subtile et singulière du cinéma français.
Une incarnation subtile et singulière du cinéma français. - AFP/ Loïc Venance.

Depuis Deauville

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct