Cécile Djunga au «Soir»: «J’ai attendu de parler du racisme par peur et culpabilité»

©D.R
©D.R

Deux jours après avoir publié sa vidéo coup de gueule sur Facebook, la comédienne et animatrice de la RTBF Cécile Djunga se confie. Deux jours d’interviews, de milliers de messages de soutien, de premières démarches judiciaires avec l’aide du service public. Jamais Cécile Djunga n’avait imaginé la tournure que son message allait prendre.

«Je ne suis pas la porte-parole des victimes de racisme. Je ne suis pas militante, je suis humaine et je défends mes droits, avec le cœur et sans calcul, comme toujours. Avec un maximum d’humour, aussi», lance la présentatrice météo avec l’énergie qu’on lui connaît. Même si elle ne veut rien diriger, Cécile Djunga est consciente du mouvement lancé mercredi soir. «J’irai jusqu’au bout. Ça a lancé un mouvement de fou, je me rends compte que des choses bougent. Si je deviens une figure emblématique, c’est pour le combat de tous, pas du mien», insiste l’animatrice de 28 ans.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct