Mohamed Abdeslam, une balance qui refuse de révéler la cache du butin

Mohamed Abdeslam réfute le rôle de «
cerveau
» du casse de Molenbeek. © Photo News.
Mohamed Abdeslam réfute le rôle de « cerveau » du casse de Molenbeek. © Photo News.

Pour décrire Salah Abdeslam, l’auteur survivant des attentats de Paris, son avocat, Sven Mary, l’avait naguère affublé d’une intelligence égale à celle « d’un cendrier vide », lui réservant le qualificatif de « petit con ». On ne sait pas encore ce que l’avocat de Mohamed, l’aîné des Abdeslam, Me Yannick De Vlaeminck, réservera dans sa plaidoirie (prévue le 20 septembre) comme trait de personnalité à son client, poursuivi aux côtés de deux coprévenus pour le vol de la caisse communale (68.000 euros) de Molenbeek Saint-Jean. La caisse avait été dérobée le 23 janvier à des employés communaux qui s’apprêtaient à la déposer dans une banque.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct