Victor de Sabata

<span>Victor de Sabata</span>

Il a dirigé avec passion la mémorable Tosca de Callas. Quatre CD seulement nous livrent l’héritage discographique de ce géant de la direction d’orchestre et chef virtuose, des Feste romane de Respighi au Carnaval romain de Berlioz.

Il se montre grandiose dans le Requiem de Mozart, sobre et dense dans l’Eroïca et la 4e symphonie de Brahms, métaphysique dans Mort et transfiguration de Strauss et Prélude et mort d’Isolde de Wagner. Sans négliger ceux qui étaient encore modernes de son temps : le Sibelius héroïque de En saga et Kodály.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct