Tyro, la start-up qui veut le bonheur des stagiaires

De gauche à droite, Laurent Pantusa, Pierre Tillement et Charlotte Oloton, les cofondateurs de Tyro.
De gauche à droite, Laurent Pantusa, Pierre Tillement et Charlotte Oloton, les cofondateurs de Tyro. - JONATHAN KALIFAT/Le Soir.

Vous avez déjà été l’assistant de l’assistant de l’assistant dans une grosse boîte et, plutôt, que de développer des compétences pertinentes, avez-vous surtout aiguisé votre capacité à servir du café sans le renverser ? Si oui, Tyro est fait pour vous. « C’est exactement ce que l’on veut éviter aux étudiants belges qui cherchent un stage. On veut leur permettre d’apprendre et leur éviter de perdre leur temps », explique Laurent Pantusa, cofondateur de la jeune entreprise tech’ bruxelloise qui s’est donné pour mission de révolutionner l’immersion en entreprise et vient de boucler pour ce faire une première levée de fonds de 250.000 euros.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct