Le «marathon de la vitesse» sera-il perturbé par la grève de policiers?

La police et Vias lancent un site qui permet aux citoyens d’indiquer les portions de route où ils souhaiteraient voir installer un radar pour le «
marathon de vitesse
».
La police et Vias lancent un site qui permet aux citoyens d’indiquer les portions de route où ils souhaiteraient voir installer un radar pour le « marathon de vitesse ». - Reporters

Le 10e « marathon de la vitesse », organisé les 17 et 18 octobre prochain, risque d’être affaibli par la décision de trois des quatre syndicats de la police (CSC, CGSP et SNPS) de ne pas y participer. Le préavis de grève, appelant au boycott de cette opération mobilisant habituellement plus de 500 policiers, se fonde sur le profond malaise né au cours de l’été lorsque fut annoncé une possible modification du régime de cumul des congés de maladie et sur celui, persistant, du manque d’effectif. Le principal syndicat policier, le SLFP, estime que cette action est prématurée. Des portes restent ouvertes à une négociation «  qui n’a pas encore débuté  », explique son président, Vincent Gilles.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct