A Berlin, la musique de Bach fait corps avec la danse de Rosas

Les seize danseurs de Rosas forment un groupe compact d’où s’évadent régulièrement l’une ou l’autre individualité en osmose complète avec les instruments du B’Rock orchestra emmené par Amandine Beyer.
Les seize danseurs de Rosas forment un groupe compact d’où s’évadent régulièrement l’une ou l’autre individualité en osmose complète avec les instruments du B’Rock orchestra emmené par Amandine Beyer. - Anne Van Aerschot

Depuis Berlin

Sur le vaste plateau circulaire de la Volksbühne, une couronne de projecteurs est suspendue à quelques centimètres du sol. Dans la salle, on s’installe, on s’embrasse, on bavarde. Ambiance habituelle de toutes les premières.

Pourtant, on sent que l’attention de l’immense majorité des spectateurs est déjà tendue vers le plateau. Comme happée par cet espace blanc et presque nu avec ces petites sphères argentées suspendues comme des perles rares le long du fond de scène.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct