Après Schild & Vrienden, la N-VA se rachète une conduite à Plopsaland

La bonne humeur des têtes d’affiche de la N-VA, comme un pied de nez face à la polémique «
Schild en Vrienden
». © Belga.
La bonne humeur des têtes d’affiche de la N-VA, comme un pied de nez face à la polémique « Schild en Vrienden ». © Belga.

Un parking plein à craquer, des files interminables même pour une pizza pas cuite à 10 euros, et des lutins géants qui se dandinent en chantant. Un dimanche comme les autres à Plopsaland, ou presque… Un nouveau personnage avait fait son apparition : le Lion des Flandres. L’entrée du parc était également redécorée, une allée de banderoles jaune et noir accueillant les visiteurs.

La N-VA a loué le parc pour sa fête des familles et, visiblement, tout le monde n’était pas au courant. Assis sur un banc, un couple de francophones et leur gamin sont un peu sonnés. «  On avait réservé les tickets à l’avance. On ne savait pas que c’était une journée “spécial Flamands”. On a vraiment bien choisi notre jour…  »

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct