FrontX Quand l’union (dans la danse) fait la force

<span>FrontX</span> Quand l’union (dans la danse) fait la force

Aux Rencontres de théâtre jeune public de Huy 2018 où nous l’avons découverte, la compagnie No Way Back nous a fait l’effet d’un épi rebelle dans une tignasse bien peignée. Et c’est justement pour ça qu’on l’a aimée. Au milieu de spectacles proprets déblayant souvent un même terrain socioculturel aseptisé, débarquait soudain cette bande hétéroclite. Venus pour la plupart de la rue, ces street artistes atypiques se racontent avec une hargne contagieuse.

Ils s’appellent Slowmotion Phax, Roya the Destroya, Micael Anigbe, Aurélie Castin, Hello Shelly, BigBen Beatbox et composent une fraternité réjouissante, usant de la danse et du théâtre pour évoquer leur trajectoire. Ce qui fait de FrontX une sorte de Tanztheater à la mode urbaine.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct