Photovoltaïque: 1,8 milliard, ça ne suffira pas à liquider la bulle

Sur papier, les chiffres de M. Crucke sont séduisants. Presque trop, en fait. C’est sans doute cela qui nous chipote. Alors on les a analysés de plus près. En se basant sur le tout dernier rapport de la Cwape sur le marché des certificats verts.
Sur papier, les chiffres de M. Crucke sont séduisants. Presque trop, en fait. C’est sans doute cela qui nous chipote. Alors on les a analysés de plus près. En se basant sur le tout dernier rapport de la Cwape sur le marché des certificats verts. - Photo News.

Il y a quelque chose qui nous chipote, dans ce dossier des certificats verts. Depuis lundi. Depuis que le ministre wallon de l’Energie, Jean-Luc Crucke (MR), a présenté son plan pour éponger la bulle, en fait. Un plan « définitif », dixit le libéral. Comprenez : qui règle le problème, une fois pour toutes. Avec quelques grandes annonces. Primo, le ministre espère un retour à un marché des certificats verts fonctionnel dès 2025 (alors qu’aujourd’hui, il est sous assistance respiratoire). Secundo, il compte réduire légèrement la facture des ménages (oui, réduire !). Et tertio, il déterre tous les certificats que ses prédécesseurs avaient « camouflés sous le paillasson » pour les liquider.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct