L’Afrique: un intérêt chinois surtout géo-politique

Soixante milliards d’aide pour les trois ans à venir, des annulations de dettes pour les pays les plus pauvres, une promesse renouvelée de ne pas se mêler des affaires intérieures africaines : le président Xi Jinping a ravi les dirigeants des 53 pays africains qu’il a reçus début septembre avec faste à Pékin pour un Forum sur la coopération sino-africaine. L’Afrique est en effet une étape un peu excentrée des Nouvelles Routes de la soie. Dans le même temps ont surgi de multiples critiques dénonçant un « néocolonialisme » chinois, le risque prochain d’une nouvelle crise de la dette et un pillage en règle des richesses africaines par Pékin.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct