Comment René Collin tente de rassurer la filière porcine

Si le ministre Collin a assuré les éleveurs de son soutien, il a aussi prévenu qu’ils «
pourraient devoir adapter la production, voire réorienter leur activité
».
Si le ministre Collin a assuré les éleveurs de son soutien, il a aussi prévenu qu’ils « pourraient devoir adapter la production, voire réorienter leur activité ». - Sylvain Piraux.

Ce sont des acteurs de la filière porcine inquiets qui se sont réunis ce jeudi matin au cabinet du ministre wallon de l’Agriculture, René Collin (CDH). Certes, 58 exploitations « seulement » sont à cette heure situées dans la zone d’infection délimitée par les autorités dans le sud de la province du Luxembourg, là où six cadavres de sangliers atteints du virus de la peste porcine africaine ont été retrouvés depuis le 13 septembre dernier. Mais pour quatre de ces exploitations, l’élevage porcin est l’activité économique principale.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct