lesoirimmo

Mathieu de Lophem: «Chez Deliveroo, les livreurs payés à la course gagnent mieux»

Mathieu de Lophem
: «
On veut que les gens puissent manger trois fois par jour avec Deliveroo.
»
Mathieu de Lophem : « On veut que les gens puissent manger trois fois par jour avec Deliveroo. » - Sylvain Piraux.

S’il y a trois ans, vous aviez dit à Mathieu de Lophem qu’il deviendrait expert en droit social, il ne vous aurait pas cru. Son truc « à la base », c’est le marketing. Mais quand on travaille au service de l’économie de plate-formes, les défis que l’on est amené à relever sont généralement diversifiés.

C’est particulièrement le cas chez Deliveroo – qui livre toujours plus de plats de restaurants à domicile via des cyclistes non salariés à travers le pays – depuis que ces derniers, il y a un an, se sont rebellés et ont organisé plusieurs arrêts de travail, revendiquant un statut de salarié.

Plusieurs mois après son lancement, l’enquête de l’inspection sociale – elle doit trancher sur la nature de la relation de travail entre ces travailleurs 3.0 et leur plate-forme – patine. Deliveroo Belgique, elle, poursuit sa croissance et sa diversification.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct