Un Brexit «sans accord» coûterait 28.000 emplois à la Flandre

©Belga
©Belga

A près l’Irlande, c’est la Flandre qui serait la plus touchée  » par une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne sans accord négocié (« no deal »), a affirmé lundi le ministre-président flamand Geert Bourgeois dans sa déclaration de septembre au parlement flamand.

« La décision souveraine » des Britanniques de quitter l’UE risque de se transformer en «  une erreur souveraine  », a commenté M. Bourgeois, alors que se réduit le délai pour trouver un accord entre les deux parties.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct