En rachetant Versace, Michael Kors veut jouer dans la cour des grands du luxe

Versace racheté, c’est l’une des dernières maisons de mode indépendantes qui tombe dans le giron d’un groupe multi-marques.
Versace racheté, c’est l’une des dernières maisons de mode indépendantes qui tombe dans le giron d’un groupe multi-marques. - Reuters.

La rumeur courait depuis quelques jours. Elle a été confirmée mardi. Le groupe américain Michael Kors, connu principalement pour ses sacs à main, a annoncé qu’il allait racheter la griffe italienne Versace. L’opération valorise cette dernière à 1,83 milliard d’euros. Ce faisant, c’est l’une des dernières maisons de mode indépendantes qui tombe dans le giron d’un groupe multi-marques. Certes, Michael Kors fait encore figure de poids-léger dans le secteur du luxe. Outre sa marque propre, plutôt milieu de gamme (comptez entre 300 et 600 euros pour un sac), le groupe a racheté le fabricant britannique de chaussures Jimmy Choo en 2017. C’est peu en face des géants du secteur, qui alignent les marques de prestige. Le français LVMH, numéro un mondial du secteur, possède notamment Louis Vuitton, Céline, Kenzo, Fendi, Givenchy ou encore Dior. Le portefeuille de son concurrent français Kering contient entre autres Gucci, Yves Saint Laurent, Alexander McQueen, Balenciaga ou Bottega Veneta.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct