Orphelin d’Alfred Gadenne, le CDH de Mouscron retient son souffle

L’héritage de Gadenne, voilà ce sur quoi les élus CDH peuvent tabler à l’image du nouveau centre administratif qu’il a initié. © Dominique Duchesnes.
L’héritage de Gadenne, voilà ce sur quoi les élus CDH peuvent tabler à l’image du nouveau centre administratif qu’il a initié. © Dominique Duchesnes.

Maudite mandature. Six ans après leur triomphe aux élections communales de Mouscron, les élus CDH arrivent sur la ligne d’arrivée groggy, encore troublés par les drames qui se sont enchaînés. En 2012, à peine le bourgmestre Gadenne a-t-il le temps de savourer sa majorité absolue – qu’il ouvrira au MR – qu’il apprend que son échevin des Travaux, Damien Yzerbyt (CDH), souffre d’un cancer. La maladie est fulgurante, l’élu n’y survivra que quelques mois avant de décéder en janvier 2014, à l’âge de 50 ans. La perte est brutale, injuste, bouleversante. Damien Yzerbyt était sur le plan humain et politique, le successeur tout désigné d’Alfred Gadenne qui, à 68 ans, pouvait imaginer passer le relais sereinement. La question de sa succession se pose alors. Gadenne et Yzerbyt, à eux deux, c’est 10.000 voix de préférence, soit le vote de plus d’un Mouscronnois sur cinq. Enfin, c’était 10.000 voix…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct