Réforme des pensions: pourquoi la majorité veut aller vite

Daniel Bacquelaine. © Belga.
Daniel Bacquelaine. © Belga.

Député SP.A, Hans Bonte a tenu le crachoir entre minuit et deux heures du matin mardi – débutée à 15 heures lundi, la séance a duré jusqu’à 6 heures le lendemain ! Un témoin : « Et son laïus était très intéressant, structuré, pas du tout forcé ». Le débat sur la réforme des pensions fait rage. Majorité et opposition se sont entendues mercredi en conférence des présidents (réunissant les chefs de groupe parlementaires autour de Siegfried Bracke, président de la Chambre) sur un schéma global pour la suite des opérations, convenant d’un échange, donnant-donnant : l’opposition renonce à réclamer la « deuxième lecture » en commission comme en plénière (une fois voté en première lecture, tout projet de loi peut être l’objet d’une telle demande), la majorité accède en revanche à sa requête d’auditionner une série d’experts. Quand ? Lundi prochain. Combien ? Six, dit-on. Qui ? Cela se négocie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct