Sylvia fait sensation

<span>Sylvia</span> fait sensation

Un exemple vaut mieux qu’un long discours. Surtout en ces temps de crispation des genres, voire de guerre larvée des sexes. Aux anathèmes et autres réflexes moutonniers suscités par #MeToo, le Théâtre national répond par la poésie, le doute, le corps, la vie, et ça fait un bien fou !

Inspirée du destin de Sylvia Plath, poétesse américaine ballottée dans une époque – les années 50 – injuste envers les femmes, Sylvia compose un tableau humain, une pulsation contagieuse, une épopée féminine pleine de contradictions, tantôt banale tantôt sublime. Pas besoin de balancer des hashtags vengeurs ou des slogans guerriers : donner chair à un génie contrarié suffit parfois à éclairer la cause des femmes aujourd’hui.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct