Ryanair: un modèle décrié qui a pourtant servi d’exemple

Le low-cost est avant tout un modèle économique qui constiste à diminuer les coûts partout où c’est possible. Avec les dérives humaines et sociales que cela suscite.
Le low-cost est avant tout un modèle économique qui constiste à diminuer les coûts partout où c’est possible. Avec les dérives humaines et sociales que cela suscite. - AFP

Ce vendredi, la première compagnie aérienne européenne, la low-cost Ryanair (130 millions de passagers en 2017-2018) va connaître sa plus importante opposition. Une grève est annoncée par les syndicats du personnel de cabine en Allemagne, en Belgique, en Espagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Portugal et des pilotes en Belgique et Pays-Bas. « La plus grande grève européenne jamais vue » comme aiment à le souligner les syndicats. Leur leitmotiv : Ryanair doit changer. La direction accepte ce changement, du bout des lèvres d’abord. Du bout des grèves ensuite ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Mobilité