Les TEC perturbés: le gouvernement wallon brandit l’arme de la privatisation

Des bus devraient rester au dépôt ce vendredi, notamment à Liège, Charleroi, Mons et La Louvière.
Des bus devraient rester au dépôt ce vendredi, notamment à Liège, Charleroi, Mons et La Louvière. - AVPress.

Dans les régions de Liège, Charleroi et Mons-La Louvière, sous réserve d’extension du mouvement en cours de journée, les usagers des TEC seront à nouveau confrontés à un mouvement social ce vendredi 28 septembre. La semaine dernière, des perturbations avaient déjà frappé le réseau wallon des transports en commun : une partie du personnel voulait alors marquer son soutien à l’action menée par la FGTB contre la réforme des aides à l’emploi APE du gouvernement MR-CDH.

Cette fois, de nombreux bus devraient rester au dépôt en solidarité avec le mouvement mené par le front commun syndical en faveur des fonctionnaires. Mais ces désagréments ne seront rien par rapport au mouvement de grève annoncé dans les TEC ce mardi 2 octobre, journée d’action organisée par les syndicats, sur la thématique des pensions.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct