«Continent sans frontière»: dans la tête de Theo Francken

Il est temps de «
changer de cap
» et d’assumer les mesures efficaces et d’oublier un peu la bien-pensance progressiste, estime le secrétaire d’Etat.
Il est temps de « changer de cap » et d’assumer les mesures efficaces et d’oublier un peu la bien-pensance progressiste, estime le secrétaire d’Etat. - Pierre-Yves Thienpont.

Son traité de politique migratoire expose son analyse géopolitique d’une Europe perçue à un tournant après des années d’erreurs et d’errements. Il est temps de « changer de cap » et d’assumer les mesures efficaces et d’oublier un peu la bien-pensance progressiste, estime le secrétaire d’Etat. Qu’en retenir ?

1 Une Europe sous menace constante

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct