Un an après le référendum, la Catalogne toujours divisée

Le président catalan Quim Torra, lors des manifestations de ce week-end.
Le président catalan Quim Torra, lors des manifestations de ce week-end. - Reuters

Depuis Barcelone

Voilà plusieurs jours que les groupes de messagerie s’organisent : « Votants de l’École Diputació », « 1er octobre Sagrada Familia » ou encore l’emoji d’une urne placée devant le nom de « l’École industrielle ». Les indépendantistes qui ont participé à l’occupation des écoles ayant servi de bureaux de vote le 1er octobre dernier étaient appelés à y retourner, ce dimanche 30 septembre, « pour ne pas oublier le jour où ils ont découvert la force d’un peuple ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Europe