Sous pression, Fatima Ezzarhouni renonce à jouer Marie dans «L’Agneau mystique»

Fatima Ezzarhouni avait vu un parallèle entre sa souffrance de mère, endeuillée par la perte d’un enfant, mort au nom de la religion, et la souffrance de Marie, mère de Jésus.
Fatima Ezzarhouni avait vu un parallèle entre sa souffrance de mère, endeuillée par la perte d’un enfant, mort au nom de la religion, et la souffrance de Marie, mère de Jésus. - Michel Devijver.

Décidément, cet Agneau Mystique est sujet aux polémiques. On pensait les controverses éteintes, après le succès de la première, vendredi soir, mais un nouveau rebondissement vient troubler les représentations de la pièce de Milo Rau au NTGent. Alors qu’elle jouait jusqu’ici le rôle de la Vierge Marie dans la retranscription vivante du célèbre retable des frères Van Eyck, Fatima Ezzarhouni, mère d’un djihadiste récemment tué en Syrie, a annoncé qu’elle se retirait du projet. Confrontée à trop de pressions, sur elle-même mais aussi sur ses proches, l’Anversoise a décidé d’abandonner sa participation à L’Agneau mystique. Selon l’équipe du NTGent, ces pressions, émanant de son entourage mais aussi d’inconnus, fustigeaient sa présence, en tant que musulmane, dans un spectacle montrant des gens nus sur la scène.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct