Schaerbeek: le mandat de trop pour Bernard Clerfayt?

Schaerbeek: le mandat de trop pour Bernard Clerfayt?

Cela fait trente ans qu’il est entré dans la politique schaerbeekoise. Une vie. Conseiller dès 1988, échevin en 1995, bourgmestre en 2000.

La plus grande réussite de Bernard Clerfayt est sans doute d’avoir « permis à Schaerbeek de sortir de son image assez négative », constate l’échevin CDH Denis Grimberghs : « On l’oublie, et c’est très bien qu’on l’oublie. Aujourd’hui, c’est un endroit où les gens veulent vivre, s’établir, commercer, développer l’horeca… Un vrai changement. » Majorité comme opposition, tous lui lancent louanges et lauriers, accompagnés des traditionnelles épines sur la trop grande attention qu’il porterait au « haut » de la commune et à ses quartiers plus aisés. Le chef de file MR Georges Verzin, prêt à rejoindre DéFi, salue l’« excellent travail » de rénovation.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct