Le congé parental, toujours plus indispensable

L’école n’est qu’à quelques minutes. Laurent, en congé parental depuis un mois, va y rechercher Martin, 3 ans, avec Charline, 4 mois. © Olivier Polet.
L’école n’est qu’à quelques minutes. Laurent, en congé parental depuis un mois, va y rechercher Martin, 3 ans, avec Charline, 4 mois. © Olivier Polet.

V ite ! Vite ! Vite ! » La formule, prononcée par Aline sur un ton enjoué pour en atténuer l’injonction, ponctuait chaque moment de la journée. Vite, vite, vite, enfiler les chaussures et le manteau. Vite, vite, vite, monter dans la voiture pour prendre la route de la crèche et de l’école. De retour à la maison vers 18 heures, vite, vite, vite, s’attabler et vérifier les premiers devoirs ou les petits mots de l’institutrice, prendre le bain pendant que le repas mijote, manger sans traîner, et, enfin, coucher les enfants. Un véritable tic de langage qu’Eléanore, l’aînée, a un jour fait remarquer à sa maman. Pour Aline, ça a été le déclic.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct