Commission européenne: Stubb, un CV en acier mais un outsider quand même

Alexander Stubb reste un outsider dans la course à la présidence de la Commission européenne en dépit de sa très étoffée expérience politique.
Alexander Stubb reste un outsider dans la course à la présidence de la Commission européenne en dépit de sa très étoffée expérience politique. - EPA.

Comparé à celui qui sera sans doute son unique concurrent, il n’y a pas photo. Alexander Stubb, 50 ans tout juste, est beau garçon. Il a le verbe facile et les formules tranchantes. Il est polyglotte : outre ses finnois et suédois natifs, il maîtrise l’anglais, le français et l’allemand, même s’il concède qu’il massacre la grammaire de ce dernier. Et surtout, il affiche une expérience exécutive difficile à dépasser : ministre des Affaires étrangères, Premier ministre, ministre des Finances, alors que son rival n’a jamais été qu’eurodéputé… Enfin, son compte Twitter compte 366.000 abonnés, seize fois plus que les 22.800 de ce dernier.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct