Daniel Cohen: «On renonce au grand mythe de la société postindustrielle: l’humanisation de la société»

Selon Daniel Cohen, les temps ont changé, mais on commence seulement à comprendre ce qui s’est passé ces cinquante dernières années.
Selon Daniel Cohen, les temps ont changé, mais on commence seulement à comprendre ce qui s’est passé ces cinquante dernières années. - Bruno Dalimonte/ Le Soir.

I l faut dire que les temps ont changé. De nos jours, c’est chacun pour soi », chantait Diane Tell dans les années 80. En guise de clin d’œil, et parce que le propos de son livre se résume bien à ces paroles, Daniel Cohen les a reprises pour intituler son dernier essai. Les temps ont changé, mais on commence seulement à comprendre ce qui s’est passé ces cinquante dernières années, dit-il. Une nouvelle société émerge, la société algorithmique. Résultat : « On est en train de renoncer au grand mythe de la société postindustrielle : l’humanisation de la société. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct