Vineta Sareika: «La Belgique est un peu comme ma seconde patrie»

Vineta a vécu le Concours Reine Elisabeth comme un pont entre les études et la vie professionnelle qui lui a permis de grandir en tant qu’artiste.
Vineta a vécu le Concours Reine Elisabeth comme un pont entre les études et la vie professionnelle qui lui a permis de grandir en tant qu’artiste. - d.r.

Le son généreux, virtuose et engagé de son violon avait fait sensation au Concours Reine Elisabeth en 2009. Depuis, la Lettone Vineta Sareika entretient un lien tout particulier avec la Belgique. « C’est toujours un grand plaisir de revenir ici car j’ai un lien très spécial avec votre pays depuis plus de dix ans, confie la musicienne formée entre sa Lettonie natale, Paris et la Chapelle musicale Reine Elisabeth. Pour moi, la Belgique est un peu comme une deuxième patrie. Je m’y sens très liée, que ce soit avec la Flandre ou la Wallonie. Quand j’ai participé au Concours, j’ai créé beaucoup de liens d’amitié qui sont toujours d’actualité. Il y a aussi eu mon passage à la Chapelle en tant qu’étudiante et maintenant comme enseignante de musique de Chambre avec le quatuor Artemis. J’ai aussi été premier à Anvers donc j’ai un peu fait le tour de la Belgique ! (Sourire.) Je repars toujours d’ici avec le cœur rempli. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct